skip to Main Content

Argo Gold confirme plusieurs structures minéralisées à haute teneur et de l’or visible dans toutes les zones cibles du projet Uchi Gold.

Toronto, CANADA, 1er décembre 2020 — Argo Gold Inc. (« Argo Gold » ou la « Société ») (CSE: ARQ) a le plaisir d’annoncer les résultats de sa saison de prospection prolongée, pour l’année 2020, dans le cadre du projet Uchi Gold, qui consistait en un décapage mécanique des morts-terrains, un lavage hydraulique et en l’échantillonnage en rainure à l’aide de scie diamantée sur les sites Woco, Northgate et Raingold. Cette saison de prospection a permis de découvrir une minéralisation aurifère à haute teneur dans toutes ces zones et confirme la présence de multiples axes minéralisés à Uchi Gold.

Points saillants

Les composites issus des résultats d’échantillonnage en rainure à l’aide de scie diamantée comprennent notamment :

  • 1,1 mètre de 10,4 g/t Au et 0,55 mètre de 58,2 g/t Au, dans la zone Woco
  • 4,9 mètres de 7,1 g/t Au, 5,35 mètres de 4,1 g/t Au, 1,65 mètre de 43,5 g/t Au, 1,65 mètre de 40,1 g/t Au, 1,6 mètre de 37,7 g/t Au et 0,65 mètre de 77,5 g/t Au dans la zone Northgate
  • 2,3 mètres de 31,2 g/t Au, 1,9 mètre de 29,8 g/t Au, 1,9 mètre de 10,3 g/t Au, 2,65 mètres de 5,4 g/t Au, 2,6 mètres de 5,5 g/t et 1 mètre de 21,2 g/t Au dans la zone Raingold

Les résultats de l’échantillonnage en rainure figurent également sur les cartes annexées.

Contexte

À travers son projet phare Uchi Gold, Argo Gold a identifié des sections de plusieurs onces par tonne sur une largeur exploitable relativement peu profonde à Woco et à Northgate durant la campagne de forage d’hiver 2019. En outre, la zone de 2 kilomètres entre Woco et Northgate présente un fort potentiel. La présence répandue des morts-terrains et l’absence d’affleurement créent un environnement difficile à l’exploration. Le programme d’exploration sur le terrain d’Argo Gold pour l’année 2020 comprenait donc le décapage et le lavage des morts-terrains, la cartographie et plus de 200 mètres d’échantillonnage en rainure à l’aide de scie diamantée à Woco, extension Sud nouvellement identifié, à Northgate et à Raingold, soit un total de 393 échantillons. Le programme initial avait été renouvelé après la découverte de Woko Sud à 175 mètres au sud de Woko. Par ailleurs, le décapage mécanique des morts-terrains a permis d’étendre la structure abritant la veine Woco à haute teneur, à partir de la dernière longueur connue de 70 mètres à la longueur actuelle, de 280 mètres avec des veines de quartz et une altération similaire à celle de la veine Woco à haute teneur (Argo Gold PR, 9 septembre 2020).

Zone Woco

Au total, 201 échantillons provenant de 95 mètres de rainurages à l’aide de scie diamantée ont été prélevés dans l’éponte inférieure, l’éponte supérieure et les veines de quartz le long de la nouvelle longueur prolongée — 280 mètres — du système veineux Woco. De l’or visible a été identifié dans 9 échantillons et 43 autres ont rapporté des teneurs supérieures à 1 g/t Au. Les meilleures intersections sont 1,1 mètre de 10,4 g/t Au et 0,55 mètre de 58,2 g/t Au.

La minéralisation aurifère est observée dans des veines de quartz rubanées et dans une séquence temporelle de quatre types d’altération. Par ailleurs, la teneur de la minéralisation est liée au type d’altération associée. Les roches altérées par le mica ont un tissu schisteux. L’altération initiale en biotite et l’altération tardive en tourmaline sont associées à une faible teneur en or, tandis que l’or à haute teneur est associé à une altération (post-biotite et pré-tourmaline) en quartz-séricite-pyrite-carbonate. De l’or visible avait également été découvert dans des veines rubanées avec une intense séricitisation. Les minéraux indicateurs du système de veines aurifères sont la pyrite fine, la sphalérite, la chalcopyrite, la galène, la séricite et l’or visible. L’échantillon le plus au sud de la zone Woco Sud récemment découvert a rapporté une valeur de 1,70 g/t Au dans une zone d’altération intense en tourmaline et présente une ouverture dans son extension vers le sud-ouest.

Les résultats de l’analyse et de la cartographie de 2020, associés aux résultats du forage de 2019, ont permis d’avoir une bonne connaissance de la minéralisation aurifère à haute teneur de Woco en vue d’un forage de suivi en 2021.

Zone Northgate

Northgate est situé à 2 kilomètres au sud de la veine Woko le long de ce qui semble désormais composer la même structure. Northgate a été décapée sur une largeur de 8 mètres et une longueur de 65 mètres, et un total de 121 échantillons ont été prélevés sur 83 mètres de rainurage à l’aide de scie diamantée dans l’éponte inférieure, l’éponte supérieure et la veine de quartz. La présence d’or visible a également été relevé dans 14 échantillons et 70 autres ont rapporté des teneurs supérieures à 1 g/t Au. Les meilleures intersections sont de 4,9 mètres de 7,1 g/t Au, 5,35 mètres de 4,1 g/t Au, 1,65 mètre de 43,5 g/t Au, 1,65 mètre de 40,1 g/t Au, 1,6 mètre de 37,7 g/t Au et 0,65 mètre de 77,5 g/t Au. Les résultats de l’échantillonnage en rainure figurent également sur les cartes annexées.

L’or à haute teneur est associé à l’altération en quartz-séricite-ankérite, mais on retrouve également l’or dans les roches tourmalinisées. De l’or visible a été identifié dans des veines rubanées avec une intense séritisation associée, et dans des brèches riches en carbonate. Une cartographie géologique détaillée montre que la zone de roche schisteuse altérée par une intense altération en carbonate, séricite et tourmaline, de la pyrite et de la pyrrhotite disséminées, ainsi que des veines de quartz-ankérite à Northgate, a une largeur allant jusqu’à 10 mètres. Les minéraux indicateurs du système de veines aurifères sont le graphite, la chalcopyrite, la pyrrhotite, la séricite et l’or visible.

La largeur et l’intensité de l’altération, ainsi que la constance de la minéralisation aurifère observées dans les résultats d’analyses de 2020 ont considérablement augmenté le potentiel économique aurifère à Northgate et un forage de suivi est prévu pour 2021.

Zone Raingold

Raingold est situé à l’extrémité sud de la zone HST (Hill-Sloan-Tivy) qui abrite également l’ancienne mine Grassett. La zone HST est une zone minéralisée parallèle située à 1 kilomètre à l’ouest de la zone principale de Uchi où le programme de prospection de 2019 avait permis de découvrir une distance de 600 mètres de valeurs anormales en or. À Raingold, 71 échantillons au total ont été prélevés sur 50 mètres de rainurage à l’aide de scie diamantée dans l’éponte inférieure, l’éponte supérieure et la zone minéralisée. La présence d’or visible a été relevée dans un seul échantillon et 37 autres ont rapporté des teneurs supérieures à 1 g/t Au.  Les meilleures intersections sont 2,3 mètres de 31,2 g/t Au, 1,9 mètre de 29,8 g/t Au, 1,9 mètre de 10,3 g/t Au, 2,65 mètres de 5,4 g/t Au, 2,6 mètres de 5,5 g/t et 1 mètre de 21,2 g/t Au. Les résultats de l’échantillonnage en rainure figurent également sur les cartes annexées.

La zone minéralisée est principalement présente dans la formation de fer riche en silice avec une altération en sidérite et en ankérite, une pyrite-pyrrhotite disséminée et des veines de quartz-ankérite.

Les résultats d’analyses de 2020 ont ainsi permis d’accroître le potentiel économique aurifère à Raingold. Les travaux d’exploration s’étendront à toute la longueur de 600 mètres de la zone HST en 2021.

Exploration future

Argo Gold prévoit un programme d’échantillonnage de tills et du substratum rocheux, en hiver, sur d’autres anomalies biogéochimiques et sur d’autres sections prospectives identifiées des zones minéralisées connues où il n’existe pas d’affleurement et où les morts-terrains sont trop épais pour procéder au décapage. Les zones cibles comprennent l’extension sud de la veine Woco Sud, les extensions ENE et WSW de Northgate, la minéralisation anormale au sud de la mine Uchi sur la faille Uchi, les anomalies biogéochimiques au sud-ouest de Northgate et l’extension sud de Raingold. Le forage de suivi du projet Uchi Gold est prévu pour juin 2021.

Modèle économique

La zone de la mine d’or Uchi Number 1, sur laquelle le puits de mine Uchi #1 a été coulé, aurait titré 0,31 oz/t Au (10,6 g/t Au) sur une longueur de 100 mètres et sur une largeur de 9 mètres (Bateman (1946) ODM ARV 48, pt 8) et reste le modèle économique de la propriété de Uchi Gold sur les 5 km de longueur.

Bill Kerr, P.Geo, géologue principal d’Argo Gold, et Jocelyn Pelletier, P.Geo sont les personnes qualifiées qui ont approuvé les données scientifiques et techniques contenues dans ce communiqué de presse.

AQ/CQ

Les emplacements des échantillons ont été marqués sur la tranchée lavée par une peinture en aérosol, puis découpés, dans deux rainurages subparallèles à l’aide d’une scie à diamant, pour en faciliter l’extraction, étiquetés et rangés dans des sacs soigneusement scellés sur le terrain. Ces échantillons ont ensuite été transportés par le personnel d’Argo Gold à Dryden pour Activation Laboratories Ltd. (ActLabs), laboratoire certifié ISO 17025. Un programme rigoureux d’insertion d’échantillons dédoublés et d’échantillons de contrôle et de référence a été mis en place. La taille du lot de laboratoire étant de 35 échantillons, Argo Gold a veillé à ce que les échantillons dédoublés et les échantillons de contrôle et de référence OREAS (trois normes distinctes représentant des valeurs faibles, moyennes et élevées) soient insérées après vingt échantillons. Ces résultats ont été minutieusement examinés et les valeurs se situaient bien en deçà des tolérances élevées. Chaque échantillon a été analysé par essais pyrognostiques avec une finition AA (absorption atomique). Lorsque les valeurs étaient supérieures à 5 000 ppb, l’échantillon était à nouveau analysé par essais pyrognostique avec une finition gravimétrique.

Chez ActLabs, les échantillons ont été triés et séchés dans un four à 60oC. Chaque échantillon a ensuite été concassé jusqu’à 90 % en passant par un tamis de 10 mailles, puis divisé en deux et un échantillon de 250 g a été pulvérisé à 95 % en passant par un tamis de 150 mailles. Les échantillons pulvérisés ont été analysés pour détecter l’or par essais pyrognostiques avec une finition AA (ou gravimétrique comme indiqué ci-dessus). De plus, les ActLabs possèdent également leur propre système interne d’insertion de blancs, de doubles normes de contrôle qu’ils ont utilisés pour garantir la qualité des résultats.

Toutes les distances représentées dans le tableau analytique ci-joint sont mesurées perpendiculairement à la direction géologique, et étant donné que le pendage est essentiellement vertical dans tous les cas, il représente ainsi l’épaisseur réelle. Tous les résultats concernant l’or proviennent du laboratoire d’analyse et aucun facteur de coupe n’a été appliqué. Les cartes et données analytiques supplémentaires sont accessibles via le lien https://argogold.ca/uchi-gold-prospects-results-2020-field-season.

À propos de Argo Gold Inc.

Argo Gold est une société canadienne d’exploration et d’exploitation minière, dont les activités portent essentiellement sur l’exploration de l’or dans le nord-ouest de l’Ontario. Argo Gold a récemment ajouté le projet aurifère de Talbot Lake à son portefeuille. (Argo Gold PR, 11 juin 2020). Tous les projets d’Argo Gold sont la propriété exclusive de la société et de ses actionnaires. Les informations sur Argo Gold sont accessibles sur le site web de SEDAR www.sedar.com et sur le site web de la Société www.argogold.ca. En outre, Argo Gold est inscrite à la Bourse canadienne des valeurs immobilières (www.thecse.com) sous le symbole ARQ, à l’OTCQB sous le symbole ARBTF et au FSE sous le symbole P3U.

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Judy Baker, Cheffe de la direction

(416) 786-7860

jbaker@argogold.ca

NI LA BOURSE CANADIENNE DES VALEURS MOBILIÈRES NI SON FOURNISSEUR DE SERVICES DE RÉGLEMENTATION N’ONT EXAMINÉ NI ACCEPTÉ LA RESPONSABILITÉ DE LA PERTINENCE OU DE L’EXACTITUDE DE LA PRÉSENTE PUBLICATION.

Mises en garde concernant les déclarations prospectives

À l’exception des déclarations de faits historiques, le présent communiqué de presse contient de l’« information prospective » au sens des lois sur les valeurs mobilières en vigueur. Les déclarations prospectives sont généralement caractérisées par des mots tels que « planifier », « s’attendre à », « projeter », « avoir l’intention de », « croire », « anticiper », « estimer » et autres mots similaires, ou des déclarations selon lesquelles certains événements ou phénomènes « peuvent » ou « vont » se produire. Les déclarations prospectives sont basées sur les opinions et les estimations à la date où elles sont faites, et sont soumises à divers risques et incertitudes et à d’autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus dans ces déclarations, y compris, mais sans s’y limiter, les retards ou les incertitudes liées aux approbations réglementaires, notamment celles de la CSE. Il existe des incertitudes inhérentes à l’information prospective, notamment des facteurs qui échappent au contrôle de la société. La société n’est aucunement tenue de mettre à jour l’information prospective si les circonstances ou les estimations ou opinions de la direction venaient à changer, sauf dans les cas prévus par la loi. Nous conseillons donc aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Des informations complémentaires relatives aux risques et incertitudes susceptibles d’influer sur les résultats financiers sont contenues dans les documents déposés par la Société auprès des autorités réglementaires des valeurs mobilières du Canada, lesquels sont en effet disponibles.

Back To Top